Le Bassin

Qu’est-ce que le bassin ?

Le bassin est la zone charnière entre les membres supérieurs et inférieurs. On l’appelle la ceinture pelvienne.

Il se compose des os iliaques, du sacrum, du coccyx. L’os iliaque est formé de l’ilion, l’ischion et le pubis.

Le grand bassin reçoit les abdominaux bas. Le petit bassin abrite les muscles du plancher pelvien qui vont des os pubiens au coccyx.

Cet ensemble articulaire représente un socle stable sur lequel la colonne s’appuie et sur lequel les fémurs (les os des cuisses) s’insèrent.

L’essentiel de la mobilité provient de l’articulation de la hanche, celle reliant le bassin au fémur.

Mobilité du bassin

Le bassin est notre assise.

Les différents rapports articulaires, au niveau de la ceinture pelvienne, entre iliaques, sacrum, lombaires et fémurs, déterminent les mobilités suivantes :

•le bassin (entre les iliaques et le sacrum)

•l’ensemble du bassin avec son entourage (colonne et membres inférieurs)

Mouvement spécifique du bassin

Antéversion – le bassin part en avant, vous êtes en position cambrée. Cette position naturelle de la colonne vertébrale chez l’homme, peut être plus ou moins accentuée suivant les individus. Les risques chez les personnes ayant une cambrure exagérée, est d’avoir à la longue des pincements au niveau des disques lombaires avec pour conséquences des pincements du nerf sciatique ou du nerf crural (sciatique ou cruralgie).

Quel travail pour retrouver une neutralité du bassin ? 

Renforcer les muscles de la chaîne postérieure (Fessiers et ischios-jambiers), le grand droit de l’abdomen et étirer les muscles Fléchisseurs de la Hanche. Postures : Utkatasana, Purvottanasana, Utthita parsvokonasana, Vasisthasana, Malasana, Marjaryasana

Rétroversion – C’est une bascule en arrière du haut du bassin permettant d’atténuer la cambrure lombaire.  Cette action se fait grâce aux muscles ischio-jambiers. Il est souvent difficile d’effectuer la rétroversion car nos ischio-jambiers ne sont pas suffisamment souples. En yoga, on installe la rétroversion du bassin pour protéger les disques intervertébraux de la colonne lombaire dans certaines postures ou mouvements.

Quel travail pour la rétroversion du bassin ? 

Renforcer les muscles Psoas-Illiaques , les Quadriceps et étirer les muscles Fessiers, Ischios-Jambiers et abdominaux. Postures : Padangusthasana, Prasarita padottanasana, Utthita hasta padangusthasana, Virabhadrasana, Janu sirsasana

Mouvement spécifique des hanches

L’os iliaque est fixe et le fémur se déplace par rapport à lui :
  • flexion et extension
  • adduction (mouvement vers l’intérieur)
  • abduction (mouvement vers l’extérieur)
  • rotation interne et externe
Quelques postures qui favorisent l’ouverture des hanches 
  • Baddha Konasana
  • Posture du pigeon
  • Supta Padangusthasana
  • Padmasana

Bienfaits de la mobilité du bassin et des hanches. 

  • Trouver un meilleur alignement vertical
  • Rendre la mobilité du corps plus facile.
  • Limiter le risque de blessures lombaires lors de la pratique du Yoga et dans son quotidien.
  • Développer sa sangle abdominale.
  • Activer correctement les ischios-jambiers, fessiers, grand droit de l’abdomen et les fléchisseurs de la hanche. Ils sont souvent un frein majeur dans la pratique du Yoga.
  • Préserver ses genoux
  • Retrouver une mobilité pour les flexions vers l’avant dans la pratique du Yoga.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *